Voici les restes d’un soldat allemand découvert à Thélus dans la Pas-de-Calais. Figure aussi tous ses objets personnels : une pipe, une boîte d’allumettes, 4 crayons, une ampoule de lampe de poche, 2 petits journaux paroissiaux et un livre. Son porte-monnaie contenait 3 pfennigs et quelques vieux Napoléon III. Un chapelet avec un crucifix et une… Lire la suite »

Voici les restes d’un soldat allemand découvert à Thélus dans la Pas-de-Calais.

Figure aussi tous ses objets personnels : une pipe, une boîte d’allumettes, 4 crayons, une ampoule de lampe de poche, 2 petits journaux paroissiaux et un livre. Son porte-monnaie contenait 3 pfennigs et quelques vieux Napoléon III. Un chapelet avec un crucifix et une médaille pieuse avaient été disposés dans sa main. A son cou pendaient une chaînette en or et une médaille très singulière : une croix gammée ?

Non ! C’est impossible ! Non pas en 1914-1918 !

C’est un Svastika, entouré d’un soleil à 12 rayons. Sur le revers de la médaille, on peut lire Carlsberg.

Cette marque de bière, originaire de Copenhague, au Danemark, a adopté en 1881 comme logo publicitaire un ensemble de symboles d’origine indienne : le soleil à 12 rayons, l’éléphant d’Asie et le svastika, mot signifiant « de bonne augure ». Le soldat l’utilisait comme porte-bonheur !