Lors de la Première Guerre Mondiale, la Russie qui appartient à la Triple  Entente, connait un bouleversement historique : le tsar Nicolas II abdique en mars 1917, mettant ainsi fin à la monarchie tsariste. Lénine, chef de file du parti bolchevik présente cette guerre comme »un cadeau fait à la révolution ». De janvier à mars 1917 ,… Lire la suite »

Lors de la Première Guerre Mondiale, la Russie qui appartient à la Triple  Entente, connait un bouleversement historique : le tsar Nicolas II abdique en mars 1917, mettant ainsi fin à la monarchie tsariste.

Lénine, chef de file du parti bolchevik présente cette guerre comme »un cadeau fait à la révolution ».

De janvier à mars 1917 , la Russie fait face à une crise économique et parlementaire, à l’origine des nombreuses manifestations et grèves qui précipitent la fin du régime.

Le Parti bolchévik, né en 1903 est une  organisation marxiste qui  participe aux  événements révolutionnaires.
A partir de janvier1917 ,  le comité central du parti bolchevik prend une décision: organiser des grèves et des manifestations rassemblant  des ouvriers dans différentes villes de Russie pour protester contre l’enlisement du conflit, les importantes pertes humaines face  et surtout le rationnement entraînant l’augmentation du coût de la vie.

Résultat de recherche d'images pour "révolution russe 1917"
Ainsi, la foule scande des slogans tels que « du pain et la paix » , mais aussi des slogans révolutionnaires appelant à la fin de l’autocratie et à l’avènement de la République en Russie.

Les évènements se précipitent en février : la grève devient générale,  l’intervention brutale de la police pour contrôler les manifestants  cause de nombreuses pertes humaines , plus de 150 morts au sein des manifestants.
Fin février, alors que le tsar proclame l’état de siège, deux régiments d’élites rejoignent les manifestants et alimentent les révolutionnaires en armes et ravitaillements.
Petrograd tombe ainsi aux mains du peuple.

L’empereur Nicolas II et sa famille.

Le prince Gueorgui Lvov forme alors un gouvernement provisoire  auquel ne participe pas le parti bolchevik. Mais, le nouveau dirigeant politique de la Russie décide de continuer la guerre. Rien ne change pour la population !

Finalement, tous les éléments sont réunis pour une seconde révolution, celle d’octobre 1917 : les bolchéviks qui accèdent au pouvoir y resteront jusqu’en décembre 1991.