Adieu la Belle Époque…       La France de la «Belle Époque», c’est la France insouciante d’avant la Première Guerre Mondiale (1914-1918). L’expression est née après la Grande Guerre, pour évoquer cette période faste d’expansion, d’insouciance et de foi dans le progrès.     La situation d’avant-guerre apparaît alors comme idéale dans une France plongée dans… Lire la suite »

Adieu la Belle Époque…

 

    La France de la «Belle Époque», c’est la France insouciante d’avant la Première Guerre Mondiale (1914-1918). L’expression est née après la Grande Guerre, pour évoquer cette période faste d’expansion, d’insouciance et de foi dans le progrès.

    La situation d’avant-guerre apparaît alors comme idéale dans une France plongée dans les difficultés de reconversion de son économie et le deuil qui doit se faire.

    Cette période est marquée par des progrès sociaux, économiques, technologiques et politiques en Europe notamment en France.

 

En France …

     Avec la reprise économique mondiale qui débute à partir de 1895, la France entre dans une période de prospérité. Les nouvelles énergies (électricité, Pétrole) profitent aux nouvelles industries (chimie, électrométallurgie…).

    Dans le secteur des transports, la France est au premier rang européen pour les industries de pointe : l’automobile (Renault, Peugeot) et l’aéronautique (première traversée de la Manche par Louis Blériot en 1909, de la Méditerranée par Roland Garros en 1912).

    Un symbole de cette période fastueuse, l’exposition universelle de 1900 qui se déroule à Paris avec comme thème : « Le bilan d’un siècle » et qui propose des activités nouvelles et innovantes telles qu’un tapis roulant, le Globe terrestre ou encore la Grande roue de Paris d’un diamètre de 100m. La première ligne de métro ouvre ses portes à l’approche de cet événement et permet de meilleures conditions de vie des Parisiens dans une optique d’urbanisation.

095

Exposition universelle de 1900 à Paris

http://www.ina.fr/video/CAB8301052601

 Cette vidéo disponible sur le site ina.fr informe sur l’exposition universelle de 1900 et les innovations dont a fait preuve la France.

 

    Grâce à cette prospérité, la richesse augmente bien que les inégalités entre bourgeois et ouvriers se creusent : « Une Belle époque, pas pour tout le monde ! »

    Cependant, le monde ouvrier voit ses conditions de vie s’améliorer peu à peu grâce à une augmentation des revenus (l’alimentation s’améliore, donc la santé) et à des lois sociales (limitation du temps de travail à 10 heures en 1904, dimanche chômé en 1906, loi sur les retraites en 1910).

Dans le nord …

    Le Nord, région déjà industrielle, voit son nombre d’industries augmenter : dans le textile (la Fabrique à Pérenchies employant plusieurs centaines de personnes) et le charbon (Essor  minier : exemple La Compagnie des mines d’Aniche).

   Les moyens de transports s’améliorent, la nouvelle gare de Tourcoing ouvre en 1905 et de nombreuses villes se voient équiper de tramway.

    Le Nord-est aussi une région très novatrice notamment dans l’aéronautique, elle voit de nombreux pionniers s’essayer à l’aviation avec plus ou moins de succès, la traversée de la manche le 25 juillet 1909 par Louis Blériot sera une réussite. Les grands ballons attirent les curieux et sont visibles dans les grandes expositions comme celle de Tourcoing en 1906.

image004

Louis Blériot lors de sa traversée de la manche, le 25 juillet 1909

    Le Tour de France Auto passe par Boulogne en 1914 qui est d’ailleurs l’arrivée de la première étape.

    Le Nord arrive à garder ses traditions, les « ducasses » permettent un moment de détente et les géants, comme celui de Douai, occupent une place importante dans le cœur des Nordistes.

GAYANT_-_DOUAI

Monsieur et Madame Gayant, les géants de Douai vers 1910

    Roubaix accueille l’Exposition internationale du Nord en 1911.

A Somain …

    A Somain,  la belle époque est marquée par l’ouverture en 1901 du premier puits de la fosse De Sessevalle et d’un deuxième en 1906. Cette nouvelle fosse de La Compagnie des Mines d’Aniche entraîne la création d’une voie ferrée qui relie le siège au triage de Somain. La gare de triage minière de Somain devient alors première de France.

800px-Somain_-_Fosse_De_Sessevalle

La fosse de De Sessevalle

    Cette ouverture provoque une augmentation de la population qui passera de 6 000 en 1900 à 9 000 en 1911.

    A Somain, de grandes usines sont présentes notamment sur l’actuelle zone industrielle de La Renaissance.

 

 

1914 : adieu la Belle époque, bonjour le XXe siècle.

    Cette date marque le début d’un siècle de conflits, de guerres, de souffrance … : deux guerres mondiales, un monde bipolaire, des guerres de décolonisation …

 

Julien R.