12 décembre 1916 Une vaste offensive est lancée sur la rive droite de la Meuse. Un vaste repérage aérien permet d’écraser avec précisons les positions allemandes. Le 15 décembre, les soldats français sortent de leurs tranché et se ruent vers les tranchées adverses, la 126e se lance aussi avec détermination. Les soldats français prennent les… Lire la suite »

12 décembre 1916
Une vaste offensive est lancée sur la rive droite de la Meuse. Un vaste repérage aérien permet d’écraser avec précisons les positions allemandes. Le 15 décembre, les soldats français sortent de leurs tranché et se ruent vers les tranchées adverses, la 126e se lance aussi avec détermination. Les soldats français prennent les allemands à revers, beaucoup d’allemands sont faits prisonniers. Les villages aux alentours se font aussi « nettoyer ». Les derniers villages pris par les allemands font preuves de grandes résistances ; les allemands arrosent avec leur mitrailleuse. Mais les français arriveront quand même à reprendre ces lieux. Les hommes du colonel Bizard, commandant du 173e RI (Régiment d’Infanterie ayant libérer ces derniers villages) décrochent une élogieuse citation à l’ordre de l’armée : « Sous le commandement du colonel Bizard, les hommes du 173e RI ont atteint le sommet de la Côte-du-Poivre (côte 342), fortement organisés et tenus par l’ennemi, puis ils ont poursuivi leur marche en avant, nettoyant les abris, détruisant onze canons, ramenant plus de 600 prisonniers et plusieurs mitrailleuses. »