24 octobre 1916 Reprise du Fort de Douaumont par les Français. Le Groupe Armée Centre (GAC) se réunit pour discuter de Vaux et Douaumont. Nivelle et Pétain commandants de la 2e Armée et du GAC donne l’ordre qu’il faut reprendre Vaux et Douaumont. Ils donneront cette mission à Mangin. Il obtiendra six divisions, 290 pièces… Lire la suite »

24 octobre 1916
Reprise du Fort de Douaumont par les Français.

Le Groupe Armée Centre (GAC) se réunit pour discuter de Vaux et Douaumont. Nivelle et Pétain commandants de la 2e Armée et du GAC donne l’ordre qu’il faut reprendre Vaux et Douaumont. Ils donneront cette mission à Mangin. Il obtiendra six divisions, 290 pièces d’artillerie de campagne et 300 d’artillerie lourde.

La 38e division du général Guyot de Salins qui doit reprendre Dauoumont, la 133e division qu’on appelle La Gauloise mené par le général Passaga qui conquérir le terrain le terrain entre Vaux et Douaumont et enfin la 74e division du général de Lardemelle qui doit emporter le fort de Vaux sont toute les 3 retenue. Le régiment d’infanterie coloniale du Maroc (RICM) sont chargés, commandé par le colonel Régnier, d’une mission particuliere de prise du Fort de Douaumont. Les 7e, 9e et 63e régiments restent en 2e ligne et sont gardées en réserve.

Le RICM se prépare et installe leur quartier à Stainville. Le commandant du RICM prépare chaque détail. Rien n’est laissé au hasard, toutes les liaisons entre chaque régiment sont soigneusement établies. Le 11 octobre, le Plant d’engagement de la 38eme divisons est prêt. Le colonel Régnier reçoit ses derniers ordres, le RICM doit faire mouvement vers la citadelle de Verdun.