25 février 1916 Les Allemands ont réussit à s’approprier sans trop de difficulté aux Français, pourtant ils sont complètement dépassés par les avancées allemandes, mais ils résistent. De ce fait, le général Joffre convoque le général Petain au G.Q.G pour lui donner le commandement des unités. Pétain, le 25 février sur le trajet pour Verdun : « À Dugny,… Lire la suite »

25 février 1916
Les Allemands ont réussit à s’approprier sans trop de difficulté aux Français, pourtant ils sont complètement dépassés par les avancées allemandes, mais ils résistent. De ce fait, le général Joffre convoque le général Petain au G.Q.G pour lui donner le commandement des unités.

Pétain, le 25 février sur le trajet pour Verdun : « À Dugny, j’appris un grave évènement : le 20e corps s’était battu courageusement toute la journée autour du village de Douaumont, mais le fort venait de tomber par surprise au pouvoir de l’ennemi ! Nous perdions ainsi le meilleur et le plus moderne de nos ouvrages, celui qui résume les raisons de notre confiance, le splendide observatoire qui nous aurait permis de surveiller et de battre le terrain des approches allemandes et d’où, maintenant, l’ennemi pourrait diriger ses regards et ses coups vers les moindres replis du cirque sacré de Verdun ! »

Source : Maréchal Pétain, La bataille de Verdun.