LA PREMIERE BATAILLE DU CHEMIN DES DAMES La contre-offensive lancée par le général Joffre à partir du 5 septembre 1914 permet aux troupes françaises et anglaises d’atteindre l’Aisne le 13 septembre entre Venizel et Berry-au-Bac. Le 14 septembre voit l’arrêt de la progression franco-britannique. Côté allemand en effet, des troupes arrivées de Maubeuge et de… Lire la suite »

LA PREMIERE BATAILLE DU CHEMIN DES DAMES


La contre-offensive lancée par le général Joffre à partir du 5 septembre 1914 permet aux troupes françaises et anglaises d’atteindre l’Aisne le 13 septembre entre Venizel et Berry-au-Bac.

Le 14 septembre voit l’arrêt de la progression franco-britannique. Côté allemand en effet, des troupes arrivées de Maubeuge et de Lorraine permettent de constituer une 7e armée qui s’intercale entre la 1ère et la 2ème armée.
Les Britanniques doivent creuser leurs premières tranchées le 14 septembre sur les pentes sud du Chemin des Dames, entre Vendresse et la sucrerie de Cerny.

Du 6 au 13 novembre, une dernière tentative française de reprendre le plateau entre Ostel et Braye se heurte à une vive résistance allemande à La Cour-Soupir et à Chavonne.
A partir de la mi-novembre 1914, commence sur le Chemin des Dames une guerre de position qui dure jusqu’au printemps 1917.