La bataille des Éparges, ou bataille de Combres (17 février au 5 avril 1915) Pour les Allemands, c’est une série de combats pour la maîtrise de la crête des Eparges opposant la 12ème division d’infanterie de la 1ère Armée française à la 33e division d’infanterie allemande au cours de la Première Guerre Mondiale. Ces combats… Lire la suite »

La bataille des Éparges, ou bataille de Combres (17 février au 5 avril 1915)

Pour les Allemands, c’est une série de combats pour la maîtrise de la crête des Eparges opposant la 12ème division d’infanterie de la 1ère Armée française à la 33e division d’infanterie allemande au cours de la Première Guerre Mondiale.
Ces combats se sont déroulés dans des conditions extrêmement difficiles (pluie, neige, boue). L’infanterie des deux camps a dû rester pendant de longues semaines sous les coups de l’artillerie. L’armée française tente de conquérir la crête après plusieurs assauts et, après des pertes très lourdes des deux côtés, les Français arrivent à prendre pied sur la crête sans pouvoir en déloger totalement les Allemands.

Elle annonce les batailles de Verdun et de la Somme.

 

 

La bataille de Champagne (3 février à mars 1915)

La première bataille de Champagne avait commencé dès la fin de 1914, bien que le principal effort des armées Françaises ait eu lieu en février et mars 1915. Au sud de l’Aisne, le front allemand contournait Reims à l’est, englobait le massif de Nogent l’Abbesse et les forts qui le commandent, s’étirait parallèlement à la voie romaine au sud des collines de Moronvillers, coupait la Suippe en amont d’Aubérive puis se dirigeait vers l’est en passant au sud de Souain, de Perthes les Hurlus, de Massigues et au nord de Ville sur Tourbe pour atteindre ensuite l’Aisne.