A l’origine du site commémoratif de la crête de Vimy Nous nous sommes rendus à Vimy pour rendre hommage aux soldats canadiens tombés au combat.                Pourquoi à Vimy ? En 1920, le Canada décide de construire un monument commémoratif, après la guerre, en hommage aux soldats.               … Lire la suite »

 

        A l’origine du site commémoratif de la crête de Vimy

Nous nous sommes rendus à Vimy pour rendre hommage aux soldats canadiens tombés au combat.

               Pourquoi à Vimy ?

En 1920, le Canada décide de construire un monument commémoratif, après la guerre, en hommage aux soldats.                                                                               C’est la naissance d’une nouvelle nation.

La Commission Impériale pour les sépultures de guerre choisit 8 lieux parmi trois en France et cinq en Belgique, où ce monument peut être érigé. Un concours est lancé pour choisir  l’architecte chargé d’imaginer le monument:  plus de 160 projets sont reçus mais seulement 17 d’entre eux sont sélectionnés.  Le gagnant de ce concours est Walter Seymour Allward.

Le projet de Allward est tellement colossale que les 8 lieux précédemment choisis sont abandonnés. La crête de Vimy semble alors le lieu idéal.

               Un chantier gigantesque

Pendant 2 ans, Allward est à la recherche de la pierre qui compose le monument. Finalement, il décide de l’ériger avec une pierre calcaire provenant de Croatie qui se distingue par sa dureté et sa blancheur. Pour réaliser son projet, il s’associe à un ingénieur Danois Oscar Faber chargé de superviser la réalisation de la structure. Les travaux débutent en 1925 et 11 ans sont nécessaires à la réalisation de ce chef d’œuvre. Le mémorial est constitué de 11 000 tonnes de béton et de 6000 tonnes de pierre. L’ensemble de ce monument a coûté 1.5 milliards de dollars.

               En l’honneur de qui ?

Le monument honore 66 000 canadiens morts ou disparus durant le conflit. Sur les parois, 11 285 noms de soldats inconnus ont été gravés. Les 2 piliers symbolisent la France et le Canada. Allward a voulu symboliser l’émotion de la nation canadienne face au sacrifice de ses citoyens et aussi transmettre les valeurs de la paix et de la liberté.

               L’inauguration du monument

Le monument est inauguré le 26 juillet 1936 par le roi Edouard VIII (roi d’Angleterre ) et Albert Lebrun (président de la république française ). Cet événement rassemble environ 50 000 personnes issu de tous les milieux : hauts dignitaires, troupes canadiennes, population locale et canadienne…Des pèlerinages sont  alors organisés à cette occasion.

               Et aujourd’hui ?

Le site est géré par le gouvernement canadien via le Ministère des Anciens Combattants depuis 1922.

Le 9 avril 2017, un centre d’accueil et d’éducation permet aux visiteurs de mieux comprendre la participation du Canada et de Terre-Neuve dans cette guerre.

L’accueil du public est assuré par de jeunes étudiants canadiens volontaires de fin janvier à la mi-décembre.