Cent ans se sont écoulés et le temps semble avoir effacé le souvenir de la Première Guerre Mondiale. Nous sommes là pour raviver la flamme de ce souvenir. La commémoration est le fait de rappeler, de  marquer le souvenir de ce conflit. En 1918, elle a aidé à faire le deuil des nombreux morts qui ont été pour la plupart enterrés… Lire la suite »

imgres

 

Cent ans se sont écoulés et le temps semble avoir effacé le souvenir de la Première Guerre Mondiale.

Nous sommes là pour raviver la flamme de ce souvenir. La commémoration est le fait de rappeler, de  marquer le souvenir de ce conflit. En 1918, elle a aidé à faire le deuil des nombreux morts qui ont été pour la plupart enterrés dans des cimetières militaires. D’autres ont seulement laissé pour trace des noms sur des monuments aux morts. En 1930, la haine envers les allemands était le motif principal de cette  commémoration. 100 ans après, on ne parle plus de rancœur ni de deuil mais au  contraire de réconciliation et d‘histoire.